Dossiers

Des paradoxes en série au Salon de l’auto de Genève 2019

Chaque année, les constructeurs automobiles se donnent rendez-vous dans les salons les plus prestigieux pour dévoiler leurs derniers bijoux et concepts.

Le salon de Genève est l’un de ces rendez-vous. Cette année, nous avons observé quelques paradoxes qui ont retenu l’attention des inconditionnels présents sur place.

Des absences remarquées chez les habitués

Salon de l’auto de Genève 2019 sans Ford

Bien que les grandes marques soient toujours présentes, on a remarqué quelques absentes notables. Ford et Volvo n’ont pas participé à la grande messe de 2019, comme à leur habitude.

Le pavillon 5 a donc accueilli deux autres constructeurs japonais pour les remplacer : Honda a pris la place de Ford, et Mazda celle de Volvo. Comme ces stands sont relativement spacieux, les écarts entre chaque voiture étaient notables.

À croire que les organisateurs n’ont pas su combler le vide, d’autant plus que les surfaces ne sont nullement proportionnelles au niveau des ventes en Europe.

Prenons le cas de Citroën qui occupait un tout petit stand, alors que la marque est largement diffusée sur le continent.

Des couleurs vives inhabituelles

couleurs vives inhabituelles

Les couleurs flashy étaient au rendez-vous cette année, à ne citer que les deux vedettes qui ont le plus animé le salon : la Peugeot 208 en jaune et la Renault Clio 5 en orange.

Le vert pomme était aussi de la partie, cette nuance ayant été portée par la Volkswagen ID Buggy et la Lamborghini Huracan Roadcaster. S’en suit le bleu électrique qui habillait la Subaru Viziv Adrenalin. Des couleurs vives qui ne semblent pas passionner la clientèle ciblée.

Selon une statistique révélée par le Parisien, les couleurs des véhicules circulant en France et en Europe arborent majoritairement des teintes neutres, essentiellement du gris, du blanc et du noir.

C’est peu dire donc que les couleurs affichées par les constructeurs à Genève ne reflètent pas vraiment la réalité. À moins que les constructeurs et les organisateurs se soient donné le mot pour ajouter un peu de fun et de glamour à un salon qui manque de souffle depuis quelque temps.

Entre doublons et démultiplications de modèles

captur de renault

Au lieu de présenter une nouvelle gamme, on remarque que certains constructeurs auto préfèrent lancer des doublons. Ce choix stratégique s’explique peut-être par une volonté de faire un coup de balai dans leur catalogue produit.

Prenons le cas de Renault qui se focalise sur le Captur au lieu de sortir sa Clio 5 Break. Inversement, d’autres constructeurs misent sur la multiplication des véhicules pour satisfaire les attentes de chacun.

Mercedes donne le choix entre la classe A berline et la classe C, légèrement plus spacieuse et dotée quatre portes. Kia lance également le Niro électrique, sans pour autant délaisser la Soul, l’une de ses meilleures ventes de l’année dernière.

Le déclin du Diesel vs le Touareg V8 TDI

le Touareg V8 TDI

Sur le Vieux Continent, les modèles diesel n’ont plus la côte. En conséquence, les fabricants se voient obliger de réduire leur production dans cette gamme.

Ceci est notamment valable pour les petits modèles et les véhicules compacts, qui se déclinent de plus en plus en version hybride rechargeable ou 100 % électrique.

À l’inverse, la montée en force du Touareg V8 TDI de Volkswagen a marqué les esprits.

Et pour compenser, le constructeur allemand a bien sûr dévoilé une version hybride rechargeable de la nouvelle V8 TDI.

Les stands 100 % branchés et la réalité des immatriculations

Audi frappe fort avec son stand 100 % branché. Il a fait le buzz en exposant des voitures 100 % électriques et ses nouvelles hybrides rechargeables.

On pouvait voir l’e-tron, l’e-tron GT concept, le prototype de l’e-tron Sportback et le concept Q4 e-tron. Dans la catégorie des hybrides, il y avait les Q5, A6, A7 et A8.

Pourtant, la réalité commerciale est bien loin de ces modèles. Les versions thermiques alimentent encore l’essentiel des ventes de la marque aux anneaux.

Audi redouble donc d’effort pour inciter ses clients à se tourner vers les modèles hybrides ou 100 % électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur libero elit. pulvinar eget commodo Nullam elit. felis mi, mattis