Nouveautés

Focus sur les hybrides rechargeables : les nouveautés en 2019 ?

Face à la multiplication des voitures 100 % électriques, la technologie hybride gagne du terrain. D’ailleurs, si vous songez à passer au véhicule 100 % électrique, le véhicule hybride rechargeable se révèle comme une option très intéressante.

Le secteur des véhicules hybrides est dominé par les constructeurs allemands, dont Audi, BMW, Volkswagen, Mercedes et Porsche. Des marques notamment connues dans le luxe et le sport.

Cette année, la production des hybrides rechargeables se poursuit, avec des modèles à la pointe de la technologie.

Mais pour mieux comprendre leur fonctionnement, une brève comparaison entre voitures hybride et hybride rechargeable s’impose.

Les différences entre voiture hybride et hybride rechargeable

hybrides rechargeables

La voiture hybride peut associer des motorisations de nature différente, thermique d’un côté, électrique de l’autre. Le moteur thermique, qu’il fonctionne sur essence ou diesel, peut être combiné à un ou plusieurs blocs électriques.

Cet ensemble est monté sur le train avant et/ou arrière du véhicule. Pour le cas d’un VHR ou véhicule hybride rechargeable, l’hybridation se distingue au niveau de sa capacité, de sa batterie et de son moyen de recharge.

L’hybride rechargeable est souvent équipé d’une plus grosse batterie, avec une capacité qui oscille entre 8 et 11 kWh.

Cet accu peut être rechargé par l’énergie cinétique du freinage et aussi grâce au moteur thermique, en plus du branchement sur prise de courant alternatif. Le VHR est donc plus puissant, et se recharge entièrement par le biais d’une prise comme une voiture électrique et affiche une autonomie souvent plus élevée.

Un bonus pour les utilisateurs de voiture hybride en 2019

voiture hybride en 2019

Pour inciter les Français à rouler dans des hybrides rechargeables, un bonus sur l’hybridation est octroyé aux conducteurs qui choisissent cette option. Ainsi, la prime à la conversion pour un tel modèle peut atteindre jusqu’à 80 % du prix d’acquisition.

Toutefois, il est limité à 5.000 € pour un ménage non imposable, et à 2.500 € pour les ménages imposables.

Au 1er septembre 2018, la norme d’homologation NEDC (New European Driving Cycle) des consommations et des émissions CO2 indiquées pour les voitures hybrides n’est plus d’actualité. Dorénavant, c’est le nouveau cycle WLTP (Worldwize harmonized Light Vehicles Test Procedure) qui est en vigueur.

Une norme plus proche des valeurs réelles. En ce sens, les véhicules hybrides rechargeables risquent d’être pénalisés.

D’après les tests effectués jusqu’ici, les hybrides rechargeables ont été évalué sur la base d’une conduite en mode 100 % électrique. Les résultats de ces véhicules selon ce nouveau cycle paraissent de fait moins intéressants que dans la réalité.

Les nouveaux modèles à découvrir cette année

Renault se met enfin à l’hybride

En 2019, le français Renault se met enfin à l’hybride. Les modèles en question sont la Clio 5, dotée d’une toute petite batterie de 1,2 kWh, le Captur 2 et la Mégane 4, tous rechargeables sur secteur avec une capacité remarquable atteignant les 9,8 kWh.

Pour sa part, Peugeot va lancer d’ici la fin de l’année, le Peugeot 3008 Hybrid, et Citroen le C5 A iCross pour 2020. Reposant sur la même base EMP2, Opel n’est pas en reste avec le Grandland X.

Du côté de Prius, les nouveautés de ce premier trimestre sont les Corolla 4, le Rav4 et la Camry. Lexus aussi va sortir son Compact UX, sa berline ED et son coupé RC restylé. Cette technologie coûteuse qui consiste à recharger sur secteur débarque aussi sur la Kia Ceed et le XV de Subaru.

De son côté, Audi va convertir les A6, A7, A8 et le Q5 en hybride rechargeable au deuxième trimestre. Mercedes suit la tendance avec les GLE et Classe A.

On verra aussi quelques voitures de luxe et de sport actionnées par la combinaison d’un thermique et d’un électrique.

Parmi la liste, on énumère les Mercedes AMG One, GT quatre-portes, Bentley, Bentayaga et autres Lamborghini Urus. Autrement dit, la technologie hybride rechargeable sera omniprésente à partir de 2019. En attendant peut-être un basculement général vers le 100 % électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo vulputate, pulvinar commodo Sed suscipit id eget felis