Véhicules

Top 8 des bons réflexes d’un bon conducteur

Au-delà de son aspect pratique, voire ludique, conduire une voiture revête avant tout un acte de responsabilité. Effectivement, une fois au volant, le conducteur a entre ses mains sa propre vie et celle de ses passagers. Quels sont les bons réflexes qu’un bon conducteur doit avoir ?

réflexes d’un bon conducteur

Bien maitriser sa voiture

Avant de conduire sur route, vous devez savoir conduire correctement. En effet, un bon conducteur doit d’abord maitriser sa voiture pour pouvoir bien la conduire à bon escient. Mais par maitriser sa voiture, on entend également connaître son comportement en toutes circonstances.

Effectivement, si en conduisant, vous faites corps avec votre véhicule, vous n’aurez pas du mal à reconnaître ses anomalies techniques. Tant que vous êtes en connaissance de cause, vous pouvez y remédier le plus rapidement possible. Dans ce sens, vous pourrez éviter tout accident éventuel.

Avoir un bon état physique pour conduire

Pour bien conduire, vous devez disposer d’une bonne ouïe et une bonne vision. En effet, ces deux sens sont très sollicités quand vous conduisez sur la route. Vous devez regarder non seulement devant vous, mais à votre gauche, à votre droite, derrière votre véhicule et même à plusieurs mètres.

De plus, vous devez profiter pleinement de vos capacités auditives sur la route. C’est la raison pour laquelle il est fortement conseillé de limiter le volume de votre radio quand vous conduisez. Ne serait-ce que pour pouvoir entendre les klaxons et les bruits des autres usagers.

En parallèle, vous devez rester vigilant et éviter de faire d’autres actions qui risquent de vous déconcentrer quand vous conduisez. Vous devez de ce fait éviter de manipuler votre téléphone au volant, d’envoyer des SMS, d’écrire ou encore de régler votre GPS sur la route.

En outre, vous ne devez pas conduire si vous prenez des médicaments. Effectivement, certains médicaments peuvent engendrer des somnolences, des nausées ou encore la perte de vigilance qui peut altérer vos capacités à conduire.

réflexes d’un bon conducteur

Avoir un bon état psychologique

Mais la capacité physique du conducteur influe aussi sur sa conduite. De ce fait, en tant que bon conducteur, vous devez rester concentré au volant. Si vous êtes en état de choc ou que vous vivez une situation émotionnelle ou psychologique unique, mieux vaut s’abstenir de conduire.

La tristesse, la colère ou encore l’euphorie peut influencer vos réflexes. Vous pourrez perdre le contrôle de la vitesse, du volant, voire de votre frein jusqu’à provoquer des accidents.

Veiller au respect des distances de sécurité

Une fois que vous êtes lancés sur la route, le premier geste à faire en vous arrêtant dans un embouteillage ou devant les feux de signalisation est de vous arrêter à une certaine distance de la voiture devant vous.

Appelé distance de freinage, c’est l’espace que vous devez conserver entre l’usager devant vous pour éviter d’éventuels accidents. Par contre, si vous roulez sur une descente, pour assurer de bien freiner à la distance adéquate, vous pouvez utiliser le frein moteur, avec votre vitesse engagée au deuxième.

réflexes d’un bon conducteur

Rester attentif aux actions des autres usagers

Par la suite, pour bien conduire, vous devez rester attentif en tout temps et en toutes circonstances. De ce fait, vous pourrez voir immédiatement les actions des autres usagers pour prévenir et anticiper à l’avance leurs comportements.

Si vous êtes bien vigilant, vous pourrez par exemple notifier qu’un usager s’apprête à dépasser, qu’un autre veut se garer ou qu’un autre souhaite changer de voie et changer complètement de direction. En étant bien attentif, vous adoptez le bon réflexe pour réduire les risques d’accident.

Savoir bien communiquer avec les autres usagers

De même, pour éviter de surprendre les autres conducteurs, vous devez également savoir bien communiquer vos intentions. Pensez de ce fait à les avertir au moins à 30 m plus tôt avant de tourner à gauche, à droite ou à changer de voie.

Pensez également à maitriser les codes d’échanges rapides qui se font entre routards. A citer, il y a les remerciements, les demandes de chemin ou encore les demandes de dépassement via les feux de phare, les clignotants ou encore les klaxons.

réflexes d’un bon conducteur

Rester responsable face aux situations à risque

Sinon, un bon conducteur doit aussi être conscient des conditions à risque. Ces dernières incluent généralement la baisse de la visibilité, les temps de pluie ou encore les routes étroites et pleines de virages, etc.

Dès que vous sentez que vous n’êtes pas en mesure de conduire correctement, doublez de vigilance. Si vous pouvez vous arrêter, il est toujours plus prudent de le faire face à ces circonstances.

Savoir anticiper

Sinon, un bon conducteur doit toujours savoir anticiper n’importe quelle situation sur la route. Face à un danger imminent, vous devez adopter les réflexes rapides et responsables. Pour y parvenir, vous devez toujours savoir garder le sang-froid. Ainsi, vous pourrez limiter les dangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.