Nouveautés

Apple, en retrait sur la voiture autonome

Depuis quelques années, Apple se lançait un défi, celui de devenir leader dans la voiture autonome. Cela a créé beaucoup d’engouement, car l’entreprise dispose de tous les moyens pour y parvenir.

Sauf que les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes de la marque à la pomme. Pire, le véhicule créé par le géant américain serait peu performant, selon les évaluations du Department of Motor Vehicles.

Apple a viré presque 200 personnes dans sa division voiture autonome

Apple, en retrait sur la voiture autonome

Apple a communiqué récemment le licenciement d’environ 200 personnes de sa division « voiture autonome ». Cette annonce porte un coup dur au projet ambitieux du groupe, qui consiste à devenir l’un des leaders mondiaux de la construction de voiture autonome.

La firme à la pomme a reconnu que leurs expérimentations n’étaient pas encore au point. Les tests même du Department of Motor Vehicles ont révélé que les performances des prototypes conçus jusque-là par Apple sont encore loin des résultats attendus.

Face à des concurrents bien avancés comme Nissan ou BMW, il fallait prendre quelques mesures. Ainsi, la restructuration était inévitable.

Même si pour le moment, les voitures autonomes d’Apple sont en mauvaise posture, il y a de fortes chances que la situation évolue à l’avenir.

Avec un niveau d’exigences et des moyens presque inégalés, Apple ne manquera certainement pas de rebondir sur ce projet et de surprendre son monde, comme à son habitude.

Waymo, la voiture de Google serait la plus performante

Waymo, la voiture de Google

L’annonce du licenciement de personnel dans la division voiture autonome d’Apple coïncide avec une autre nouvelle marquante, toujours dans le domaine des véhicules sans conducteur.

Waymo, nouvelle filiale d’Alphabet, la maison-mère de Google, a en effet officialisé son projet de développement de véhicule autonome. Cet autre géant américain a aussi investi d’importantes sommes dans ce projet et compte bien le rentabiliser dans un avenir proche.

Le prototype de Waymo est d’ailleurs bien avancé, avec des tests satisfaisants et des records effacés ces derniers mois. Mais la voiture autonome de Waymo cherche désormais un nouveau souffle.

Alphabet souhaite ainsi  s’associer à d’autres investisseurs pour la seconde phase de son projet. Le groupe serait prêt à  ouvrir jusqu’à 20 % du capital de Waymo aux nouveaux investisseurs.

Aux dernières nouvelles, plusieurs grands constructeurs européens auraient déjà commencé les tractations avec Waymo. Il faut dire que la perspective d’une étroite collaboration avec une entreprise associée à Google est alléchante à bien des égards.

Surtout, les investisseurs sont particulièrement convaincus du potentiel du véhicule autonome de Google, dont les systèmes de  guidage sont de loin les plus avancés.

Les analystes estiment d’ores et déjà que le projet Waymo a de fortes chances d’être le porte-étendard d’un segment naissant et très prometteur : celui des voitures sans conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fringilla eleifend ultricies justo tristique accumsan